Orange T1 – Ichigo Takano

Orange T1 – Ichigo Takano

Un matin, alors qu’elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu’elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu’elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu’elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les évènements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho, a bien du mal à y croire, à cette histoire… Et de toute façon, elle manque bien trop d’assurance en elle pour suivre certaines directives indiquées dans ce curieux courrier. Pour le moment, la seule chose dont elle est sûre, c’est que Kakeru, le nouvel élève de la classe, ne la laisse pas indifférent…


Voilà un manga que j’ai souvent vu et qui m’avait souvent beaucoup intriguée, mais pour lequel je n’avais pas craqué. J’essaye souvent de ne me lancer que dans une saga de mangas à la fois parce que ça coûte assez cher et que j’essaye de me limiter à l’achat d’un seul manga neuf par mois. Orange était à petit prix dans un magasin de livres d’occasion et cette fois, je me suis laissée tenter. Comme j’ai bien fait !

La première chose qui m’a particulièrement marquée, c’est tout le côté graphique du manga. Les dessins sont d’une douceur et d’une délicatesse qui a vraiment touché quelque chose en moi. En général je n’aime pas la représentation de l’humour dans les mangas parce que, comme dans Naruto par exemple, c’est souvent dessiné d’une manière explosive et WTF, et moi j’aime pas trop ça. Dans Orange, même l’humour est doux, et ça, c’est génial.

J’ai aussi vraiment aimé les personnages. Au début j’avais un peu de mal à les différencier, surtout les garçons, mais au bout d’un chapitre et demi j’en étais capable et je me laissais porter par leurs individualités. L’héroïne est si douce et si attentive aux autres que je me suis retrouvée un peu en elle. Moi aussi, j’aime m’occuper des autres et faire des choses parfois un peu farfelues pour les personnes qui comptent pour moi. Par ailleurs, on voit parfois nos personnages dix ans plus tard, et ça, c’est vraiment un plus, parce qu’il y a une grande différence de maturité quand on les voit à vingt-six ans et qu’elle est très bien rendue.

L’histoire, quant à elle, est plutôt originale dans son traitement. On n’est pas loin des histoires où on tombe amoureuse du nouvel élève, mais le fait d’avoir cette lettre qui raconte tout ce que l’héroïne va faire, son dilemme sur le fait d’écouter son moi du futur et d’agir autrement ou de se laisser porter par son présent, apporte un gros plus qui nous éloigne du pitch cliché. Le tout est sage sans se montrer moralisateur, et c’était un énorme plaisir.

Conclusion : Mon premier coup de coeur de l’année !

hearts

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s